jeudi 26 avril 2007

Brève: le succès du vin

Un afflux de bonne nouvelles pour le marché du vin. Selon un article sur le site de France 2, le vin est de plus en plus "tendance", surtout auprès des jeunes. La consommation mondiale augmente.

Vu la situation, il est essentiel que le vin français surfe sur ce dynamisme. Avec un environnement favorable comme actuellement, il ne faut pas vivre sur ses acquis mais avancer et innover.

Or, il apparait que le dynamisme de la consommation de vin est en grande partie attribuée aux vins du nouveau monde. Réalité ou stratégie de communication? Quoiqu'il en soit, au delà des chiffres c'est d'abord par l'influence de son modèle que la France peut continuer à etre LE pays du vin.

4 commentaires:

Blogger Simon DUCASSE a dit...

Bonjour,

je ne comprends pas pourquoi vous voulez que la France soit LE pays du vin...

Peut-etre que dans le secteur viticole, la France souffre de son complexe de supériorité. Les vignerons francais sont toujours en train d'attaquer les vins étrangers sans jamais tenter de developper le marché mondial. L'ipod ne s'est jamais aussi bien vendu que depuis que le nombre de ses concurrents a explosé.

Il serait peut-etre temps pour les francais de descendre de leur nuages et de tenter de developper le marché du vin mondial au lieu de defendre uniquement leurs interets directs, ce qui risuqe de les deservir a long terme.

...

27 avril 2007 à 09:32:00 UTC+2  
Blogger Hugues d'Antin a dit...

Je ne vois pas en quoi le fait de défendre nos interets peut nous desservir.
Certes il y a un complexe de supériorité, qui ne m'apparait pas etre un problème s'il est justifié. Nous sommes d'accord, c'est de moins en moins le cas.
Si je comprends bien, la France doit "développer le marché mondial du vin" mais ne pourrait pas en profiter??? Bizarre, comme raisonnement...

27 avril 2007 à 13:51:00 UTC+2  
Anonymous TROCARD a dit...

La france c'est le premier pays producteur mondial de vin, une culture, une tradition, un terroir que le monde entier nous envie. Bordeaux c'est 750 millions de bouteilles, 400 négociants en vins, 100 courtiers, 1 actif sur 6, 127 000 hectares de vignes,57 appellations d'origines contrôlées et toujours 1 bouteille vendu sur 3 en grande distribution avec un chiffre d'affaire de 3,2 milliard euros alors qui copie qui ? Avec la crise depuis 2000, il y a bien longtemps que la viticulture Française et notamment les Bordelais ont cessé de se regarder le nombril....

27 avril 2007 à 15:48:00 UTC+2  
Blogger sandrine a dit...

pour ma part je pense que le vin devient à la mode car son prix est plus attractif que toutes les autres boissons comme les spiritueux. Et il faut dire que c'est plus féminin de boire un verre de vin que de prendre une bière.

27 avril 2007 à 18:01:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil