mardi 8 mai 2007

Le marché du vin au Vietnam


Le Vietnam poursuit avec constance son intégration au commerce mondial. Déjà membre de l'Association des nations de l'Asie du Sud-est, il a intégré l'Organisation mondiale du commerce en janvier 2007.

Le marché du vin au Vietnam a la particularité d’être prédominé par la production locale.

Celle-ci est dominée par deux entreprises étatiques, HABECO et SABECO, productrices majeures de bière et chacune à la tête de plusieurs filiales produisant différents types de boissons alcoolisées (alcools, vins de fruit, etc.). Pour le vin en lui-même, il existe une dizaine d'entreprises locales qui ont une production estimée à 10 MioL/an de vins à base de fruits (litchis, abricots, pommes et raisin de table). Ce marché est fortement protégé par l’Etat vietnamien qui fixe des taxes élevées sur les produits importés. Malgré ces fortes taxes, ce marché est en croissance et ce, pour trois raisons : une position de départ en retrait par rapport à la bière et à l'alcool, un souci manifesté par les consommateurs pour leur santé et l'occidentalisation des modes de consommation.
Ainsi en 2005, les exportations vers le Vietnam de l'ensemble des pays fournisseurs ont atteint 144 MioUSD (statistiques GTA / Global Trade Atlas), avec une croissance exceptionnelle par rapport à 2004 : 75%, dont 83% pour les spiritueux et 34% pour les vins. (Sources : Mission Economique, Fiches de synthèse du 22.05.2006)

Concernant la consommation, il y a deux types de consommateurs :
- les locaux à niveau de vie élevé et les étrangers (expatriés, touristes et hommes d'affaires, etc.) résidant en ville et achetant des vins et spiritueux importés par le canal des hôtels, des restaurants, des magasins spécialisés mais aussi de la grande distribution;
- les locaux à pouvoir d'achat moyen ou faible, ruraux mais aussi urbains,
dont la demande porte avant tout sur les boissons alcoolisées produites localement (bière, vins et alcools).

En dépit de la modestie du pouvoir d'achat moyen de la population (PIB de 640 USD par habitant en 2005), la consommation privée progresse, entraînant une croissance sensible du chiffre d'affaire du commerce de détail et des services. Divers éléments convergent pour favoriser cette croissance :
► émergence d'une classe moyenne dans les villes : 14 millions d'urbains avaient un pouvoir d'achat moyen de 50 USD/mois pendant la période 2003/2004 (+28% par rapport à 2001/2002),
►hausse constante des contributions des Vietnamiens de l'étranger (Viet kieu) : plus de 3 MrdUSD versés au Vietnam en 2005 ;
► présence accrue d’expatriés asiatiques et occidentaux à pouvoir d'achat élevé et très élevé ; résidant principalement à Hanoi et à Ho Chi Minh Ville, leur nombre est évalué à environ 70 000 ;
► croissance du secteur du tourisme : de 2,9 millions en 2004, le nombre de visiteurs étrangers est passé à 3,3 millions en 2005 avec un chiffre d'affaire global estimé à 2 MrdUSD ;
► essor de l’hôtellerie–restauration ; le pays compte dès à présent plus de 500 hôtels de trois étoiles et plus, et 1 500 hôtels totalisant 60 000 chambres répondant aux normes internationales ; ils abritent souvent des restaurants ouverts aux produits internationaux.


Comment faire pour importer son vin au Vietnam ?


Le rôle du distributeur est primordial. La distribution de vins et spiritueux importés s'appuie en amont sur les importateurs/distributeurs et en aval sur les hôtels et "resorts", les restaurants, les bars, les discothèques et les karaokés, la grande distribution (supermarchés, hypermarchés), les magasins de proximité, les cavistes et les magasins d'épicerie fine à assortiment international, la compagnie aérienne Vietnam Airlines, le duty free, etc.
La grande distribution alimentaire bénéficie d'une popularité croissante notamment dans les zones urbaines où elle jouit de la faveur des plus jeunes. Les supermarchés, dont le premier a ouvert ses portes en 1994, dépasseraient la centaine actuellement. Seuls deux groupes étrangers sont implantés au Vietnam à ce jour : Bourbon/Casino/Vendémia (France) et Metro (Allemagne).

La réglementation
Depuis le 1er janvier 2005, les droits de douane ont été ramenés de 80% à 65% pour l'ensemble des boissons alcoolisées. Quant aux droits d'accise, ils se présentent dorénavant comme suit :

Droits d'accise
40° et au-dessus : 65%
Entre 20° et 40° : 30%
Moins de 20° : 20%

Libellés : ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil