mardi 15 mai 2007

Les nouveaux entrants sur le marché du vin


Nous avons sur ce blog consacré de nombreux articles aux nouveaux pays producteurs de vin, tels la Chine, l'Inde ou le Brésil qui arrivent en force sur le marché mondial du vin, sans y etre spécialement les bienvenus...
Un article du New York Times d'aujourd'hui revient sur le cas du Brésil.Ce pays, qui a une tradition viticole inexistante, contrairement au Chili ou à l'Argentine, commence une production massive de ce que l'on peut appeler le "vin tropical". Comme en Inde, les conditions climatiques permettent de vendanger en continu sur des grandes exploitations. La production est donc à flux tendus, ce qui constitue un avantage compétitif énorme par rapport aux autres pays. En contrepartie, et pas des moindres, les besoins en irrigation sont immenses.
L'article montre bien comment ces nouveaux entrants introduisent une rupture fondamentale sur le marché du vin. Bien qu'ayant des conceptions différentes du terroir, les pays producteurs du "Vieux" et du "Nouveau" monde s'accordaient au moins sur le fait que le vin se caractérisait par son origine géographique à plus ou moins grande échelle, et les savoir faire qui lui sont associés. Le Brésil, la Chine, l'Inde et demain, tout autre pays qui s'en donnera les moyens, remettent en cause tout un modèle.

Libellés :

1 commentaires:

Anonymous Guillaume a dit...

ça fera le pied aux Espagnols, n'est-ce pas Fabian!?

16 mai 2007 à 18:02:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil