samedi 19 mai 2007

L'indien United Spirits s'offre les whiskies écossais Whyte & Mackay



United Breweries, n°3 mondial des spiritueux, prend véritablement pied en Europe. Le groupe indien - un des fleurons de l'économie indienne, propriétaire de la bière Kingfisher et d'une compagnie aérienne - va racheter le producteur de whisky écossais Whyte & Mackay. Montant de l'acquisition: 869 millions d'euros. United Spirits s'ouvre ainsi le marché du Vieux continent sur lequel il n'avait pas le droit d'exporter ses alcools, également baptisés whiskies, mais distillés à partir de sucre ou de mélasse et non de céréales. Cette acquisition augmente de 14% la production annuelle de United Spirits, à 75 millions de caisses, contre 134 millions au leader mondial du secteur, le britannique Diageo. Elle représente une belle consolation pour le groupe indien qui avait échoué l'an dernier à racheter les champagnes Taittinger, finalement repris par le Crédit Agricole. Elle était prête à débourser 915 millions d'euros (610 millions de livres) pour Taittinger.
Whyte & Mackay est certes moins prestigieux au niveau du symbole, mais financièrement, reste une opération pleine d'envergure.

Vijay Mallya n'a jamais caché que l'une de ses stratégies de développement passait par davantage d'acquisitions à l'étranger. Une tendance qui s'accélère depuis quelques années chez tous les industriels du sous-continent (Sources: la Tribune du 18 mai 2007)

Comme bon nombre de grands groupes indiens, UB est une entreprise familiale. Plus récente que Tata, Reliance ou Bajaj, UB avait été fondé en 1915 par un Ecossais, Thomas Leishman. dès la fin des années 1940, Vittal Mallya, le père de l'actuel PDG, avait acheté suffisamment d'actions de la firme, dont il était l'un des responsables locaux, pour en devenir tout naturellement le propriétaire en 1947n au départ des Britanniques. A son décès, en 1983, Vijay a pris sa succession, il n'avait que 28 ans. Il est maintenant la 746e plus grosse fortune du monde (selon le classment Forbes 2006).



La bataille des global brands s'agrandit aux acteurs des marchés émergents. Qui en sortira vainqueur?

>>>Sources: L'Expansion
>>>Sources: La Tribune

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil