vendredi 13 juillet 2007

Le secteur du vin espagnol respire tranquille après la remodélation du gouvernement de Zapatero

L’annonce, vendredi dernier, de la sortie du ministère de la Santé d’Elena Salgado pour rejoindre le ministère des administrations publiques a soulagé considérablement le secteur vitivinicole espagnole.

Les organisations professionnelles agricoles ainsi que les différentes fédérations qui regroupent les négociants et autres acteurs du vin ont souligné que la ministre avait commis de grosses erreurs en voulant mettre au même niveau le vin et les autres boissons alcoholisées. En effet Elena Salgado avait tenté à plusieurs reprises de s’attaquer au vin : en régulant sa publicité, en difficultant sa vente, etc... sa dernière décision étant d’interdire l’assimilation du vin à la prévention de certains risques de santé.

Le nouveau ministre de la Santé et de la consommation, Bernart Soria, devra remettre à plat les relations entre le secteur et son ministère. Le secteur a d’ailleurs rappelé au nouveau minsitre que le vin doit être considéré comme un aliment et non comme une boisson alcoholisée.


Bernart Soria aura d’énormes difficultés à s’imposer et surtout à développer le projet gouvernemental d’une loi de prévention de l’alcoholisme. Différents points nous confirment cela :
- l’affrontement entre les positions du ministère et du secteur.
- le compromis de Zapatero de ne pas forcer une loi qui n’aurait pas obtenu un consensus large auprès du secteur.
- l’arrivée de prochaines élections législatives qui entraîneront une réduction de la prise de risque du politique et une augmentation des exigences du secteur.

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil