samedi 9 décembre 2006

A la rescousse du vin français!

Les députés M. PHILIPPE-ARMAND MARTIN ET M. GÉRARD VOISIN ont déposé le 15 novembre 2006 un rapport d’information sur la situation viticulture. La presse française et internationale a beaucoup relayé une mesure phare du rapport : « un programme d'éducation pour la santé informant des effets bénéfiques du vin dans le cadre d'une consommation appropriée ». Mais est-ce bien la seule proposition du rapport pour relancer la consommation du vin ??
Les 10 principales propositions du rapport sont :

« 1.
Mettre en place des programmes d'éducation pour la santé informant des effets bénéfiques du vin dans le cadre d'une consommation appropriée ;
2.
Rénover la formation des viticulteurs et de l'ensemble des professionnels de la filière vin ;
3.
Encourager la recherche vitivinicole et la réorienter vers la connaissance des marchés ;
4.
Créer un observatoire du consommateur mondial de vin ;
5.
Lancer une campagne internationale sur l'originalité et la supériorité des vins français ;
6.
Clarifier la typologie des vins entre trois grandes catégories ;
7.
Réexaminer la réglementation œnologique en combinant tradition et souplesse ;
8.
Améliorer les contrôles qualitatifs en les plaçant en aval et en les rendant plus objectifs ;
9.
Encourager les innovations dans tous les domaines ;
10.
Rationaliser les interventions des différents organismes actuels et créer une Maison de l'exportation ;
11.
Instituer une Maison des vins de France, étendard et voix du vin français.
»

Rapport complet ici


La baisse de consommation du vin, produit phare du terroir français, inquiète nos élus. Ce rapport va-t-il entraîner un engouement des institutions et organisations pour réagir face aux évolutions des modes de vie et à la montée en puissance de la concurrence des vins du Nouveau Monde ?

Libellés : ,

2 commentaires:

Anonymous Martial a dit...

Une fois encore, je vois qu'il s'agit de revenir sur les catégories de vin existantes. S'agit il simplement des label AOC et autres ou alors de la typologie plus complexe, à savoir grands crus, crus classés etc...?
Car il est en effet souvent reproché aux vins français d'être difficilement compréhensible pour les français et plus encore par les étrangers.
En tout cas cela permettrait sans doute d'avoir une meilleure lisibilité à l'international.

9 décembre 2006 à 11:51:00 UTC+1  
Blogger Sandra Nguyen a dit...

Merci pour ton commentaire Martial. Une meilleure lisibilité est une mesure à prendre en effet, mais ce rapport ne se penche pas seulement sur l'exportation du vin français mais aussi sur un grave problème: la baisse de consommation de vin chez les français (nous sommes actuellement très fiers de notre statut de plus gros consommateur de vin au monde...faisons en sorte de le garder!)
Aussi selon les députés Martin et Voisin, "il faut se garder de céder à une mode. La viticulture française, par son poids, son histoire et l'ensemble de ses caractéristiques doit désormais viser à occuper tous les créneaux du marché mondial sans s'engouffrer tête baissée dans des recettes importées. Aucun pays producteur au monde n'offre la même diversité de climats, de terroirs, de cépages et de talents que la France. C'est sur cela qu'il faut capitaliser et non sur la photocopie de recettes importées et peut-être mal comprises."
Ils proposent donc de "fermement protéger l'image et la personnalité de ses vins : il est devenu crucial qu'à l'heure où l'on demande à notre viticulture de se plier au marché mondial, le marché mondial ne torpille pas notre viticulture par des procédés scélérats : la protection internationale de nos AOC doit être prioritaire et constituer une exigence préalable à toute nouvelle négociation communautaire ou multilatérale."

Je t'invite donc à survoler le paragraphe II. 4 de leur rapport en lien sur l'article. Ils y traitent notamment des tentatives des grandes maisons françaises à offrir une meilleure lisibilité pour les consommateurs étrangers, notamment par la création de marque. En effet, une classification par cépage n'est pas possible pour les vins français souvent issus de plusieurs cépages.

9 décembre 2006 à 17:52:00 UTC+1  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil