jeudi 28 décembre 2006

Le packaging australien

Dans mon dernier post traitant de l’analyse de brevets, j’expliquais l’importance que le packaging est en train de prendre pour l’innovation dans le monde du vin. Aujourd’hui je vous présente une application bien précise de mes derniers propos.

Une des grandes compagnies de vin australien, la Hardy Wine Company, vient de lancer une bouteille en plastique, fermée avec un verre également en plastique, qui en s’ouvrant se déversse dans le verre et est donc prêt à la consommation.


La bouteille de 187 ml n’est commercialisé, pour l’instant, que sur la côte Est de l’Australie, même si le produit a déjà fait ses preuves lors de la tournée du Cirque du Soleil en Australie en augmentant les ventes de vin considérablement. Ce nouveau packaging a été testé sur de la syrah et du chardonnay, vendu au prix de 2,9 € (4,95$ australien) l’unité chez les détaillants. Hardy envisage de l’étendre progressivement à d’autres cépages et aux différentes marques du groupe.

L’invention (sans glamour, sur ça on est d’accord !) est très utile pour servir une grande quantité de vin, rapidement et dans de bonnes conditions higiéniques. Il est donc plus que probable que dans les concerts, spectacles, évènements sportifs, et autres.. l’apparition de ce format ne soit qu’une question de temps.

Le marché du vin est en passe d’entrer dans des lieux où sa présence était auparavent impensable, soit pour des questions pratiques soit pour des questions de sécurité (bouteille en verre interdite), et de rejoindre ainsi les différents sodas, l’eau et la bierre.

Encore une fois les français ont été devancé par les nouveaux entrants sur le marché du vin. Même si l’année 2006 a été une bonne année pour la vente de vin français, il est préoccupant que les nouvelles niches de marchés soient systématiquement occupés par les vins du nouveau monde.

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil