mercredi 10 janvier 2007

Etude sur le boycott des vins français pendant la guerre en Irak, aux Etats Unis


Un article de Richard Robert, maitre de conférence à Sciences Po sur une étude (accès payant ici) faite par deux professeurs de Stanford, Larry Chavis et Phillip Leslie. Cette étude tente d'analyser l'impact de l'appel au boycott des produits français sur la vente de vins français aux Etats-Unis en 2003.

Certes il y a eu un impact avec une baisse jusqu'à 26% des ventes selon les mois, par rapport à 2002. Mais l'étude tend cependant à relativiser les effets des boycotts, en montrant que les villes traditionnellement démocrates comme Los Angeles n'ont pas forcément moins boycotté le vin français, et vice versa pour les villes "républicaines". De meme, l'influence des violentes attaques médiatiques, notamment sur la chaine Fox News est plutot faible. En revanche; l'impact est plus prononcé pour les vins français très chers, puisqu'ils sont en général offerts comme cadeaux, et leur image devient alors primordiale.

Pour résumer, les appels au boycott sont plus ou moins efficaces mais une chose est sure: les ventes de produits comme le vin sont indissociablement liée à l'image de la France, pour le meilleur et pour le pire. Il est intéressant de voir les deux approches, à l'époque des faits en 2003 (article de Time) et avec le recul aujourd'hui.

Libellés : , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil