mardi 6 février 2007

L'AUSTRALIE À LA CONQUÊTE DU MONDE

L’Australie a l’ambition de devenir le leader du marché mondial du vin en 2025. Un groupe d’acteurs du monde viticole australien, dont le GWRDC (The Grape and Wine Research And Development Corporation), ont rédigé un rapport, connu comme Stratégie 2025, en présentant une série de mesures pour faire de l’Australie un leader mondial dans le domaine du vin en 30 ans.


L’histoire de l’industrie viticole australienne débute en 1966, date depuis laquelle la production s’est triplée. La production de vin australien est composée par 80% de vin de table et sa quantité totale n’a cessé de croître au fil des années.

Mais l’Australie est toujours un petit producteur de vin (aux alentours de 2% de la production mondiale) qui exporte plus de 27% de sa production, ce qui représente 10% de plus que les principaux producteurs comme la France ou l’Italie. Il faut rajouter que ce chiffre très positif a été atteint sans aide économique de l’État ni mesures protectionnistes. L’Australie a développé un système de production assez concentré puisque sur mille producteurs, les dix plus importants représentent 84% du marché national.


C’est à partir de ceci que l’Australie a l’ambition de devenir en 2025 pas forcément le plus gros producteur de vins mais au moins le plus influent et le plus prospère.

Les objectifs secondaires très ambitieux du plan 2025 de l’Australie pour répondre à l’objectif principal, qui n’est autre que devenir le pays le plus influent sur le marche´du vin, sont :

- améliorer l’image et la réputation du vin australien

- faire de l’innovation l’outil pour acquérir des avantages concurrentiels

- améliorer le style du vin en qualité et diversité

- établir un leadership sur quelques segments spécifiques

- établir des projets de développement régional

- utiliser des projets touristiques

- améliorer la pratique du marketing international


Face à cet acteur si agressif qu’est l’Australie, il faudra que les pays européens se montrent combatifs pour céder le moins de terrain possible.


Libellés : , ,

1 commentaires:

Blogger Sandra Nguyen a dit...

Tout à fait d'accord!!!
L'Autralie a élaboré un plan stratégique ambitieux et faisable, pourquoi la France ne ferait-elle pas de même? Le rapport qui a été élaboré par les députés Voisin et Martin est beaucoup trop insuffisant face à l'agressivité de l'Australie et plus généralement les pays du 'Nouveau Monde'. Où va la France...?

7 février 2007 à 00:31:00 UTC+1  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil