mardi 27 mars 2007

Brève : L'UE souhaite que l'OMC se prononce sur les conditions de vente d'alcool en Inde

Après l'échec des négociations entre l'Union Européenne et l'Inde (initié en décembre 2006) sur les conditions de vente de vin et d'alcool , la Commission Européenne a demandé le 26 mars 2007 à l'OMC de mettre en place un groupe spécial au sein de l'organe de réglement des différends (ORD).

Le commissaire européen au commerce, Peter Mandelson, a déclaré : "Etant donné que nous ne sommes pas parvenus pas à résoudre notre différend à l'aide de consultations, l'UE n'a pas trouvé d'autre solution que d'exiger la mise en place d'un groupe spécial au sein de l'OMC. Une solution à l'amiable est bien évidemment toujours envisageable mais la balle est maintenant dans le camp des tribunaux indiens" (source : EurActiv.com).

Selon certains fonctionnaires indiens, l'application de droits de douane harmonisés est très difficile car la politique fiscale dépend de chaque gouvernement fédéral.

Ces négociations représentent un enjeu important pour les producteurs européens et ce ne sont pas les seuls. Cette démarche collective est une bonne illustration de la capacité des européens à agir de manière commune.

Le marché indien possède effectivement un fort potentiel que nous avons déja présenté dans des articles précédents (voir article sur le marché indien).

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil