mercredi 7 mars 2007

Une Stratégie offensive pour le vin argentin


Vin-Spirit-IE vous propose aujourd'hui deux articles sur les stratégies nationales des pays vitivinicoles dans la continuité de nos analyses sur l'Australie. Le premier ci-dessous porte sur les plans a long terme de l'Argentine. Il est suivi d'un post sur les ambitions des États-Unis.


L’Argentine, comme on l’avait déjà vu pour l’Australie, a mis en place un Plan Stratégique pour son secteur vitivinicole à l’horizon 2020. Ce plan est le fruit d’un long dialogue constructif entre le secteur privé et le secteur public (un exemple à suivre pour la France !) regroupés autour de COVINTAR (Corporación Vitivinicola Argentina). Elle est utilisée comme un formidable outil de gestion du bien commun. Cela a été la forme choisie par le monde vitivinicole argentin pour s’organiser.

Cette stratégie se base sur trois piliers :
- la cohérence
- la flexibilité au changement de l’environnement
- projet inscrit dans le long terme


L’objectif de ce plan est de positionner les vins argentins parmi les trois pays avec les plus grosses ventes de vin mais sans oublier la qualité c’est à dire pour être plus exact d’atteindre des ventes de 2 milliards de dollars et de participer à hauteur de 10% aux exportations mondiales de vin. Les Argentins ont bien compris que le positionnement d’un produit « n’a pas a voir avec le produit lui-même, mais avec la position qu’il occupe dans l’esprit des consommateurs en relation avec la concurrence » (Ries et Trout). C’est pour cela que la tentative de modification du positionnement des vins argentins se basera sur 5 aspects : les avantages différentiels, les avantages soutenables, l’image réelle, l’identité et les attributs soutenables. C’est pour cela que les grandes lignes stratégiques d’action sont :
- renforcer l’identité et l’image du vin argentin
- planifier le développement et faciliter le financement pour atteindre une compétitivité optimale
- construire un processus collectif d’innovation technologique
- répondre aux demandes et besoins des consommateurs de chaque marché et de chaque segment
- renforcer la capacité de négociation pour atteindre les meilleurs accords commerciaux internationaux.
Anticipation, lucidité par rapport a la concurrence internationale, volonté de puissance commerciale : le vin argentin possède les meilleures armes de l’intelligence économique pour s’imposer sur le marché vitivinicole mondial.

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil