mardi 22 mai 2007

Faut-il prendre le CRAV au sérieux?

Le CRAV est l'acronyme de "Comité Régional d'Action Viticole". Il désigne un groupe de producteurs viticoles particulièrement violents du Languedoc Roussillon. Depuis 1976, avec une recrudescence durant les 5 dernières années, ce groupe qu'il serait exagérer de qualifier de terroriste, prend pour cibles supermarchés, hotels des impots, ou encore lignes SNCF.
C'est un peu le degré zéro de l'action militante, du basique et efficace, sans mort d'homme mais chaque action se solde par des milliers d'euros de dégats.

Le 17 mai dernier France 3 diffusait le communiqué que voici:


On le voit, le CRAV se radicalise. Le Président de la République est prévenu : si dans un mois les prix du vin ne remontent pas (!)... euh... on sait pas trop ce qui va se passer en fait, mais il est vrai que le CRAV a le don de la mise en scène! Pour ma part je ne peux pas m'empécher de penser à "L'Enquete corse".

Concernant la question posée en titre de l'article, je pense que la DST est plus compétente que moi pour y répondre, alors contentons nous de nous étonner , voire de nous amuser de cette conférence de presse insolite. Ces viticulteurs apparemment jeunes sont en fait dans la droite ligne de leurs ancetres... Pour mieux comprendre l'allusion à 1907, je vous renvoie à notre article "les raisins de la colère" dans lequel, déjà, nous faisions le rapprochement avec l'agitation de cette année, comme une célébration un peu dérisoire du centenaire d'une révolte qui avait marqué les esprits. Espérons que 2007 soit moins sanglant...

Libellés :

2 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

Je trouve que cette radicalisation est le signe d'un problème majeur à venir concernant les viticulteurs. Je pense qu'il ne faut pas négliger cet appel de désespoir: quand un paysan ne peut plus produire ou doit détruire sa récolte car il ne la vend pas, alors il peut devenir violent.
J'ai très peur!

26 mai 2007 à 13:17:00 UTC+2  
Blogger martial a dit...

La situation des viticulteur comme celle des agri tend à se dégrader.
Il est évident qu'il y aura des coupes nettes dans les rangs de ces derniers. Il faut savoir qu'au niveau européen une exploitation agricole de moins de 100 ha n'est pas viable et elle ne devient rentable qu'à partir du double sans doute. Quand est il des exploitations viticoles, car il est certain qu'il y aura moins de producteurs dans les années à venir.

27 mai 2007 à 00:38:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil