samedi 5 mai 2007

Interview de Sandrine Cohen et Nicolas Dubos, éditeurs du guide Vin et Santé

Suite à notre article "Vin et santé: l'éternel débat", nous avons voulu en savoir plus et nous sommes donc adressés aux tout nouveaux éditeurs du guide "Vin et Santé". Ils ont bien voulu répondre à nos quelques questions, et nous les en remercions.

Qu'est-ce qui vous a amené à reprendre à votre compte le guide vin
et santé?

Epicuriens tous les 2 nous sommes persuadés des bien faits du vin sur la santé, non seulement persuadés mais en plus accompagnés de scientifiques nous le prouvons. Nous sommes désireux de prôner une consommation régulière mais MODEREE, en somme notre devise pourrait être buvons moins mais buvons mieux.

Avez vous été sollicités, attaqués, bref touchés d'une manière ou
d'une autre par des groupes de pression ?

Pas encore en ce qui nous concerne peut être que l'ancien éditeur a eu des problèmes je l'ignore mais nous pas encore, hors mis le fait que nous aimerions labelliser les cuvées que nous présentons c'est à dire, nous aimerions pouvoir apposer une collerette "recommandé par le guide VINS ET SANTE",cependant notre cher ministère de la santé refuse d'associer les termes vins et santé!!!!
Sachez qu'il y a quelques années une délégation du guide vins et santé est montée à l'Assemblée nationale pour un aménagement de la loi EVIN

Comment sont sélectionnés les producteurs figurant dans le guide?
N'avez vous pas peur que le fait d'en mettre certains en évidence sur
la rubrique "liens" de votre site internet ne vous fasse accuser de
favoritisme?

Navrée mais il n'y a pas de favoritisme dans notre travail, en effet tous les Domaines ayant un site Internet et faisant partie du guide sont mis en lien sur notre site, alors vous considérerez peut être que les Domaines faisant partis du guide et n'ayant pas de sites sont désavantagés, sachez qu'il nous arrive d'avoir des demandes de renseignements de prix par exemple pour ces domaines non dotés d'un site auxquels nous répondons; pour la sélection elle est simple, nous sommes évidemment à la recherche de vignerons attentifs à leur terre aux rendements, sachant que pour
prouver que le vin est bon pour la santé nous faisons en sorte de dégager les polyphénols et maintenant les RH2 pour les vins blancs, il est arrivé dans l'histoire du guide que les polyphénols soient quasi nuls alors dans ce cas nous prévenons le vigneron qui décide ou non d'être transparent

Nous espérons avoir été le plus clair possible, sachez que nous menons ce combat et que nous sommes désireux de passer le message que le vin est bon pour la santé, nous avons pour coutume de dire que nous existons pour le vigneron et grâce à lui. Il y en a assez de diaboliser le vin de ces amalgames trop souvent fait entre l'alcool et le vin et que nous espérons comme promis lors de leurs campagnes respectives que le candidat ou la candidate qui sera élu, permettra la publicité sur le vin..... A SUIVRE....



Libellés :

1 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

Bonjour,
vos interviewés oublient de dire que les vignerons doivent payer pour etre dans ce guide. C'est donc une publicité et pas un guide.
COrdialement

11 mai 2007 à 14:52:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil