jeudi 17 mai 2007

A la conquête de la Chine!



Après de nombreux articles sur le marché chinois, nous ne nous étions pas encore intéressés aux vins chinois mêmes. En effet, les vins produits en Chine représentent 90% des ventes. Les spiritueux locaux sont en général des alcools très forts à base de céréales comme le riz, le sorgho ou l’avoine. Bien que la production de vin ne représente que 1 % de la production de spiritueux nationaux, avec 359 000 hectares de vignes et 3,34 millions d’hl de production, la Chine se place actuellement au 6ème rang mondial en terme de surface d’encépagement et de production de vin.(Sources: vitisphère)

Les vins importés représentent ainsi moins de 10% de la consommation totale, les vins français étant leader avec 33% de part de marché, mais avec des concurrents de plus en plus dynamiques, comme les Australiens, dont la part de marché est passé de 20% à près de 22% entre 2004 et 2005. Derrière, arrivent les États-Unis (10%) et le Chili (8%). (Sources: Chine Informations)



Comme la proportion de vins importés reste faible, les grandes marques ont décidé d'investir dans les producteurs locaux. Ainsi, début 2006, le britannique Diageo a pris 43% du capital de Sichuan Chengdu Quanxing, fabricant chinois de spiritueux et de baijiu, pour un montant de l'ordre de 50 millions d'euro.



Alors, pour continuer la lancée, Moet Hennessy, la filiale de LVMH, a acquis 55% du capital de Wen Jun Distillery, producteur chinois d'alcools blancs haut de gamme. Jiannanchun, le propriétaire actuel de Wen Jun Distillery et troisième producteur chinois d'alcools conserve les 45% restants. La stratégie de développement de Moët Hennessy s'étend désormais au marché chinois des alcools blancs haut de gamme pour tirer parti de la forte croissance de la consommation de produits de luxe sur ce marché. Dans le cadre de ce partenariat avec Jiannanchun, Moët Hennessy apportera son expérience dans le développement de marques de prestige, en investissant dans la marque Wen Jun et dans les sites de production. (Sources: Boursorama) Implantée dans le Sichuan, Wen Jun Distillery apportera au français une marque fort réputée et séculaire: Wen Jun. Le groupe français met ainsi un pied dans un groupe privé dont le chiffre d'affaires s'est établi à 313 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2006. Il détient 1,8% du seul segment de baijiu. Cette acquisition intervient alors que le marché chinois des alcools haut de gamme affiche des prévisions prometteuses. Selon une étude du cabinet Euromonitor, d'ici à 2009, il devrait croître de 15,5% par an.(Sources: La Tribune)

La course aux acquisitions est d'ores et déjà lancé, qui en sortira vainqueur?
Comme nous l'avions déjà mentionné, ce sont sur les marchés émergents que la bataille des "global brands" aura lieu...




NDLR: En Chine, le baijiu se boit généralement cul-sec, au cours d'un repas. Il est presque obligatoire d'en boire au cours d'événements comme les mariages, par exemple, mais aussi lors de grands repas d'entreprise. Selon la tradition chinoise, on ne boit par pour soi : il convient d'inviter une ou plusieurs personnes en se levant - on boit alors cul-sec.



>>>Pour plus d'infos sur Diagéo, c'est par ici
>>>Pour plus d'infos sur la Chine, c'est par ...

Libellés :

1 commentaires:

Anonymous Guillaume a dit...

L'entrée de vins étrangers en Chine n'est pas facile du tout. Il s'agit souvent de très gros volumes. Il est aussi nécessaire d'investir énormément d'argent pour la distribution, la promotion et autres droits d'entrée. Et oui... Parallèlement, les démarches administratives sont d'une complexité extrème.
Dans un tel contexte, il faudrait que l'Etat aide les producteurs français à prospecter et les accompagne dans cette aventure qui reste pour l'heure assez périeuse.
En somme, il faudrait définir une véritable stratégie pour le vin français et ne pas oublier les petits vignerons indépendants qui sont les plus en difficulté dans cette histoire. On peut rêver...

19 mai 2007 à 12:37:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil