mercredi 9 mai 2007

RECEVIN: le lobby européen des villes du vin

Dans ce post je vais continuer la série d’articles dédiés au lobby dans le monde vitivinicole. Dans un post précédent, nous présentions la Fédération Espagnole du Vin, maintenant c’est au tour du Réseau Européen des Villes de Vin (RECEVIN) de passer sous notre projecteur.

RECEVIN est une association regroupant des villes ou des agglomérations de pays membre de l’Union Européenne avec une population de plus de 5000 habitants et une forte dépendance au secteur vitivinicole.

Les pays représentés sont le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie, l’Allemagne, la Grèce, l’Autriche, la Hongrie et la République Tchèque.

Les grands pays du vin européen (France, Espagne, Italie) compte des associations de ville nationale qui sont fédérées à RECEVIN, en France, RAVIVIN. En examinant la liste des villes membre du réseau européen, la faible présence française étonne. Seul 5 villes sont présentes ici contre 27 espagnoles ou encore 29 italiennes. Malgré cela, la France ne s’en sort pas trop mal puisque les participants français à l’association ont sut négocier pour que l’influence française ne soit pas inexistante. Les français ont réussit à domicilier le siège social de RECEVIN en France (Strasbourg) tandis que la présidence est en Italie et la direction en Espagne. Quand au Conseil d’Administration la France a le même nombre de représentant que les deux pays mentionnés plus haut.

La fonction de RECEVIN comme lobby consiste à développer des positions d’intérêts communs à toutes le villes du vin au niveau européen. Pas seulement sur des thématiques propres au secteur vitivinicole mais également des questions de développement local comme la formation, l’incorporation de la femme au monde du travail, les jeunes,....
Le Réseau Européen des Villes du Vin considère que la représentation locale des villes du vin étant fondamental au niveau de toutes les institutions européennes pour faire connaître les problématiques rencontrées au niveau local. Mais la collaboration avec le niveau institutionnel supérieur de doit pas être négligée. C’est pour cela, que RECEVIN collabore avec l’Association des Régions du Vin (AREV) pour porter leurs voix ensemble au sein de la bureaucratie bruxelloise.
En étudiant ce réseau européen de villes, je me suis rendu compte très rapidement du niveau de puissance de feu et de stratégie de l’association notamment au travers d’un aspect que je considère vital. RECEVIN possède dans sa structure un département dédié exclusivement à la cohésion interne des villes. En effet, ce point est une prémisse pour pouvoir exercer un lobby efficace et efficient à Bruxelles. Sinon comment représenter des villes qui n’ont pas des positions, des visions ou des intérêts particulièrement proche ?
Pour conclure, nous pouvons voir l’importance que les réseaux locaux sont en train de prendre et notamment dans le secteur vitivinicole.

Libellés :

2 commentaires:

Blogger IE-Lobbying a dit...

Comment pratiquement parlant RECEVIN exerce son influence au niveau des régions et de la Commission européenne ? Quels sont les résultats concrets (subventions, protectionnisme diffus, etc.)?

Venez collaborer sur IE-Lobbying.info, le Premier portail collaboratif de l'intelligence économique et du lobbying.

10 mai 2007 à 15:20:00 UTC+2  
Blogger Fabián Escarabajal Romera a dit...

Je te conseille de visiter le site web de l'association où tu pourras trouver plus de détails sur les activités de celle-ci: au programme dégustation, visite, enotourisme,...

11 mai 2007 à 18:35:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil