mercredi 6 juin 2007

Brève: La fin du champagne et du porto australien

Un accord a été signé entre l'Union Eropéenne et l'Australie afin de mettre fin au "pillage" des indications géographiques protégées par les producteurs australiens. Une appellation australienne: "Barrossa Valley" bénéficie en échange de la meme protection.
C'est une avancée importante pour la reconnaissance des indications géographiques, qui fait suite à l'accord de 2005 entre l'Europe et les Etats Unis, qui était similaire: en échange d'une reconnaissance de certaines appellations européennes, le vin américain bénéficiait de conditions d'importation plus souples.
L'impact de cet accord n'est pas direct, car il existe une asymétrie de taille entre l'Union Européenne et l'Australie: les exportations de vin de l'Australie vers l'UE représentent 868 millions d'euros en 2006, tandis qu'en sens inverse elles n'ont représenté que 62 millions d'euros. Des chiffres intéressants qui montrent les efforts qu'ils restent à faire pour que les vins de l'ancien monde retrouvent leur dynamisme. L'accord UE/Australie n'y aidera pas directement, puisqu'il permettra surtout de protéger des marchés tiers.
Derrière ces questions a priori techniques sur les appellations d'origine se pose des questions cruciales pour l'avenir du modèle européen (voir notre article de mars dernier ).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil