mardi 19 juin 2007

Vinexpo: les vins du Languedoc-Rousillon



Nous avions déjà parlé des stratégies des vins australiens et argentins. Aujourd'hui enfin nous annonçons la nouvelle stratégie d'une région française qui a compris l'importance de la mise en place d'un plan stratégique de conquête des marchés.

Une remarque quand même: les Français continuent à faire confiance aux cabinets anglosaxons pour tout ce qui est stratégie. La stratégie des vins du Languedoc Roussillon a en effet été mise au point entre autres par Ernst&Young, Merryll Research et Wine Intelligence pour le coté anglo saxon, avec une présence également de la Sopexa, organisme para public français spécialisé dans la promotiond e l'agro alimentaire français.

Ci-dessous nous présentons les informations diffusées à l'occasion de Vinexpo, véritable vitrine des tendances et stratégies du monde du vin inaugurée dimanche dernier à Bordeaux.


Quelle stratégie à 10 ans pour le géant mondial du vin

qu'est la région Languedoc- Roussillon ?

Alors que la production mondiale de vin (270 millions d'hl) représente une surproduction d'environ 40 millions (à laquelle la France contribue à hauteur de 5 à 7 millions), le Languedoc- Roussillon, première région de production viticole mondiale, bâtit sa stratégie de conquête ([1] ) pour les 10 prochaines années (2007/2017).

Une première étape de mise en place

L'union fait la force, tout particulièrement dans un marché mondial de plus en plus concurrentiel... C'est ce qu'ont bien compris les organisations viticoles du Languedoc- Roussillon qui se sont regroupées depuis un an au sein d'une fédération : Inter Sud de France. Qu'il s'agisse des AOC du Languedoc et du Roussillon (CIVL, CIVR), des vins de cépage (Inter Oc) ou des vins de Pays (Anivit Languedoc- Roussillon), toutes les interprofessions régionales ont choisi de confier à Inter Sud de France : l'organisation de la production, du marketing et les ressources collectives.


Une stratégie de renouveau et de croissance

- Inter Sud de France veut permettre au Languedoc -Roussillon de devenir l'un des acteurs majeurs et rentables du marché, dans tous les pays consommateurs de vin,

- Pour ce faire, elle a développé un plan marketing construit sur ses valeurs dans le but de générer et soutenir une implication rentable de la distribution et des consommateurs sur l'ensemble des marchés cibles

Un étendard porteur des valeurs et atouts des vins du Languedoc -Roussillon

C'est sous la marque ombrelle "Sud de France" ou "South of France" que les vins du Languedoc-Roussillon aborderont la prochaine décennie.

Outre ses nombreux atouts stratégiques (gamme large et profonde, puissance de production, typicité régionale, bon rapport prix/plaisir…), Sud de France s'appuiera sur les valeurs de sa marque : l'héritage d'un savoir- faire, la qualité des vins, une gamme excitante de vins à découvrir, un art de vivre méditerranéen, des vins accessibles et "proches" des consommateurs.
Des objectifs ambitieux pour 6 marchés clés

Au- delà de la France qui reste un marché prioritaire, Inter Sud de France cible 6 marchés clés :

- En Europe : l'Allemagne, les Pays -Bas et le Royaume-Uni

- En Amérique du Nord : le Canada et les USA

- En Asie : le Japon

Les objectifs sont ambitieux en volume comme en valeur :

- Pour les marchés export ciblés : passer de 2,2 à 4,7 millions d'hl et de 950 millions à 2,5 milliards d'€ (pour les vins à plus de 2 €), d'ici à 2017

- Pour la France : passer de 1,5 à 2,7 millions d'hl et de 700 millions à 2 milliards d'€ (pour les vins à plus de 2 €), sur la même période.

Une organisation et un budget d'envergure sur le long terme

Pour atteindre son but, Inter Sud de France va pouvoir s'appuyer sur une organisation performante et un budget à la mesure de ses ambitions.

- Côté structure d'abord, Inter Sud de France se reposera sur une organisation interprofessionnelle de bassin, et, pour que sa stratégie soit toujours en phase avec les marchés internationaux, elle mettra en place un Conseil International d'Experts, composé d'une douzaine d'experts internationaux, prescripteurs clés sur les principaux marchés,

- En termes financiers, un budget important a été décidé pour que le plan marketing global soit performant. Pour la seule année 2007 il est de 10 millions d'€.

Le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon contribuera au budget global.

Une prochaine étape concernera la partie amont du plan stratégique 2007/2017 qui sera présentée au prochain salon Vinisud, à Montpellier, capitale de la région Languedoc-Roussillon.

Rappel

Inter Sud de France a été créée en juin 2006. Elle regroupe les 4 interprofessions viticoles du Languedoc-Roussillon : Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc, Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon, INTER OC et Comité Régional ANIVIT.

Inter Sud de France s'est donnée pour mission de piloter l'ensemble de la filière vin régionale : gestion et régulation économique de l'offre, promotion et communication, gestion de la qualité des produits mis sur le marché, établissement des normes techniques et programmes de recherche appliquée.

Avec quelque 15 millions d'hectolitres, Inter Sud de France fédère la plus grande région viticole mondiale et 30% de la production française.

Elle représente une gamme très large de vins : blancs, rouges et rosés, AOC, Vins Doux Naturels, vins de cépages, effervescents et vins de pays.

Le vin en Languedoc -Roussillon c'est :

- 290 000 hectares de vignes, 27 600 exploitations, 320 caves coopératives, 2 600 caves particulières, 40 appellations d'origine contrôlée, 59 vins de pays dont les vins de pays d'Oc.


Inter Sud de France est composée de :

Président : Bernard Devic (CIVL) - Vice- président Délégué : Philippe Coste (CIVL)

Vice- présidents : Malo Bouëssel du Bourg (CIVR) ; Jacques Gravegeal (INTER OC)

Secrétaire Général : René Moreno (ANIVIT) - Secrétaire Général Adjoint : Patrick Doudon (ANIVIT)

Trésorier : Jean- Louis Salies (CIVR) - Trésorier Adjoint : Laurent Emmanuel Migeon (ANIVIT)

Administrateurs : Gérard Bertrand, Frédéric Maurel (CIVL) ; Bernard de Roquette Buisson, Louis Lazutte (CIVR) ; Jean Marc Floutier, José Tastavy, Guy Sarton du Jonchay (INTER OC) ; Jean Huillet (ANIVIT).

Présidents de commission :

• Communication : Gérard Bertrand • Economique : Jean Huillet
• SAQ : Bernard de Roquette Buisson • Technique : José Tastavy
• VDN : Jean- Louis Salies

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil